Strasbourg

Îlot du Printemps 

Lieu : 1, 3, 7, 9, 11 rue de la Haute-Montée – 3, 5 rue du Noyer, 18, 20 rue Thomann, Strasbourg, Bas-Rhin / Maître d'ouvrage : SCI RD Marché neuf. Financière VALIM. Printemps SAS (locataire) / Maître d’œuvre :  Claude Denu & Christian Paradon architectes, mandataire / Architecte en chef en charge de la restructuration de l’îlot / Jean-Marc Malvezin, chef de projet / Yves Dietrich, F. Lach, Pauline Thierry, Pongthorn Rattanapirat / Christian Biecher : conception habillage façades Printemps / BET : Jouette. BET fluides : Cerec / BET Conception façade grand magasin : Arcora / Maîtrise d’œuvre Exe. pour le Printemps : Coteba / Programme : démolition et reconstruction des immeubles 7, 9 et 11 rue de la Haute-Montée. Restructuration du grand magasin Printemps, restauration des façades 11 rue de la Haute-Montée. Conception des nouvelles façades aux 18 et 20 rue Thomann. Démolition et reconstruction aux 3 et 5 rue du Noyer. Restructuration de grand magasin Printemps 11 600 m² SHON dont 7 200 m² surfaces de vente. Création surfaces commerciales rue du Noyer 5 200 m². Logements 6 050 m² SHON, 48 logements du studio au 6 pièces / Superficie : 23 100 m² SHON / Coût : 30 M€ / Calendrier : Livraison 2013 et 2014

L’îlot du Printemps bénéficie d’une implantation extrêmement favorable au cœur de Strasbourg. Il fait aujourd’hui l’objet d’une exceptionnelle opération de restructuration et de valorisation qui concerne à la fois le grand magasin Printemps, la partie située rue du Noyer et l’espace des cours intérieures. Le grand magasin tient une place prépondérante dans l’îlot. L’expression architecturale de la nouvelle façade reflète la montée en gamme du grand magasin. Rue du Noyer, un programme mixte de commerces de moyennes surfaces, de logements et d’espaces tertiaires, complète le développement du site. Compte-tenu de l’envergure de l’opération, l’enjeu est essentiel concernant le traitement de l’échelle des constructions nouvelles et l’insertion urbaine. L’équipe a conçu une séquence faite d’immeubles d’une modernité sobre, intemporelle. L’immeuble existant est profondément restructuré, en évidant la façade pour créer de larges baies ouvertes sur la ville. À côté est édifié un immeuble neuf conçu dans le même esprit et étendu à l’espace de la cour. Les bâtiments presque jumeaux se différencient par les matériaux de façades, aluminium laqué de teinte claire pour l’une, acier brun oxydé pour l’autre. La conception d’ensemble valorise le socle commercial par de hautes vitrines à double niveau.