Le Haras, Strasbourg

Biocluster IRCAD 

Lieu : Le Haras, rue Sainte-Elisabeth, Strasbourg / Maître d’ouvrage : Institut de Recherche sur les Cancers de l’Appareil Digestif (IRCAD) / Gestionnaires privés pour l’hôtel et le restaurant / Maître d’œuvre :  Claude Denu & Christian Paradon, architectes, mandataire / Jacques Fabbri, architecte du patrimoine, associé / Catherine Weckmann, chef de projet / Christophe Wersinger, direction de travaux / Ivan Ivanov, Emile Monnot, Pauline Thierry, architectes /SIB Études, bureau d’études techniques structures / CEREC Ingénierie, bureau d’études fluides / Programme : Reconversion du site du Haras, restauration d’un ensemble de bâtiments du XVIIIe siècle, construction neuve d’une extension pour l’hôtel. Création d’un bio-cluster, bureaux et espaces annexes : 1 000 m². Salles de séminaires, espaces de réceptions : 300 m². Hôtel de 54 chambres et ses annexes, réception, salle des petits déjeuners, bar, lingerie, locaux du personnel, locaux techniques : 3 700 m². Restaurant-brasserie et annexes : 500 m². Aménagement des espaces extérieurs / Superficie : 5 500 m² SHON / Coût : 16 M€ / Calendrier : Livraison 2013

Édifié au milieu du XVIIIe siècle, l’ancien haras de Strasbourg constitue un ensemble remarquable, classé au titre des Monuments historiques en ce qui concerne les façades, les toitures ainsi que la grande écurie et le portail monumental, réalisés dans la tradition classique. Le projet de reconversion du site, incluant un hôtel et un restaurant, comprend également la création d’un biocluster accueillant une vingtaine d’entreprises innovantes exerçant dans le domaine médical et chirurgical. L’aménagement de la pépinière d’entreprises dans l’ancien manège adopte un principe d’intervention autonome, léger et restituable : un ensemble de plates-formes suspendues accueillant les espaces de travail, complétées par des escaliers et des passerelles, évoque l’image d’une ruche, met en scène l’activité du biocluster dans le volume de l’ancien manège. Dans l’espace de la cour, une construction neuve permet d’accroître les capacités de l’hôtel installé dans la partie historique. Le nouveau bâtiment s’ordonne sur le volume de la grande écurie dont il restitue, dans une écriture contemporaine, le rythme et les proportions. Une brasserie occupe l’espace de la grande écurie, mettant en valeur le spectaculaire ouvrage de charpente.