Metz

Centre des Congrès

Lieu : Rue aux Arènes, Metz, Moselle / Maître d'ouvrage : SPL Société Publique Locale Metz Métropole Moselle Congrès / Entreprise générale : Vinci Construction France, GTM Hallé / Maître d'œuvre : Claude Denu & Christian Paradon architectes, mandataire / Guy-Pierre Colin, chef de projet / Kelly Labourer, Paul-André Ritzenthaler, Pablo Sola-Monteil / GH Architectes, architecte associé / BET : Ingerop, ingénierie TCE / Consultant environnemental : Ajir Environnement / Scénographe : Architecture et technique / Acousticien : ESP / Concepteur lumière : Jéol / Signalétique : DeepDesign / Consultant maintenance : Vinci Facilities EP / Programme : Construction du nouveau centre des Congrès. Hall d’accueil, PC sécurité, bureaux des organisateurs. Hall d’expositions principal : 2 800 m², 140 stands. Hall d’expositions secondaire : 1 500 m², 75 stands. Auditorium : 1 200 places, espace scénique, foyers. Salles de commissions, espaces logistiques, locaux administratifs. Espace de restauration, cuisine, parking souterrain 40 places / Superficie : 12 500 m² SU / Coût : 40 M€ HT / Calendrier : Projet – Procédure dialogue compétitif CREM 2014

À Metz, la réalisation du nouveau Centre des congrès aura un impact considérable sur l’évolution de la ville et du quartier de l’Amphithéâtre. Cet équipement majeur venant s’ajouter au musée Pompidou, aux commerces, aux logements, hôtels et bureaux programmés sur la ZAC, c’est un nouveau pôle de centralité et d’animation qui se développera ici et contribuera au rééquilibrage des fonctions urbaines. Intégré à cette polarité nouvelle, le musée sera également moins isolé. Il était essentiel que le projet établisse une connexion directe avec la place de la Gare et le centre-ville, alors que le quartier de l’Amphithéâtre est aujourd’hui coupé des quartiers centraux par la large emprise des voies SNCF. Le projet dispose l’entrée principale et les fonctions d’accueil du nouveau Centre des congrès au niveau du rez-de-parvis, 6 mètres au-dessus de la rue aux Arènes, sur un axe reliant la gare au parvis des Droits-de-l’homme, passant par le tunnel des départs. Ainsi, par un maillage continu d’espaces publics, le cheminement piétonnier depuis le centre-ville débouche désormais de plain-pied au cœur du nouveau Centre des congrès, puis, par une passerelle, sur le parvis des Droits-de-l’homme. Le parvis ainsi connecté au Centre des congrès devient une véritable place messine, comptant parmi les principaux espaces publics de la ville. Le nouveau Centre des congrès est doté d’une image sobre, contrepoint serein aux ondoiements spectaculaires du musée Pompidou.